Retour

Porte-étendard, Régiment-dragonnier de Brunswick du prince Ludwig, 1776-1777

Légende: Porte-étendard, Régiment-dragonnier de Brunswick du prince Ludwig, 1776-1777

Au sein des troupes de mercenaires allemands arrivées à Québec en 1776, se trouvait une unité de cavalerie de Brunswick. Le Régiment-dragonnier du prince Ludwig devait recevoir des chevaux à son arrivée en Amérique du Nord et les soldats portaient des bottes d'équitation faites de cuir. En attendant leurs chevaux, ils ont marché vers le sud avec l'armée du général Burgoyne en 1777 et ont été capturés après la défaite des Britanniques à Saratoga. Des recrues envoyées de Brunswick ont permis de reformer le Régiment à Québec en 1781. L'uniforme que cet homme porte est de couleur bleuet, la couleur traditionnelle des dragonniers de Brunswick. Il tient un drapeau de cavalerie en queue d'aronde, appelé guidon. La perche a la forme d'une lance, qui était à la mode à l'époque. Au centre du guidon on voit le cheval blanc de Niedersachsen, l'emblème des ducs de Brunswick. Un cheval blanc d'Hanovre très semblable, au point de créer une confusion, était également imprimé sur les drapeaux britanniques à l'époque. Reconstitution par Gerald A. Embleton.