Retour

Fusil à percussion britannique à âme rayée de modèle Brunswick muni d'une épée-baïonnette, 1838-1854

Légende: Fusil à percussion britannique à âme rayée de modèle Brunswick muni d'une épée-baïonnette, 1838-1854

Le fusil Brunswick a été introduit en remplacement du célèbre fusil Baker qui a servi pendant les guerres napoléoniennes. Ce fusil tire des balles « ceinturées », soit des balles rondes munies d’une nervure tout autour. Un système semblable était utilisé par les troupes du duché allemand de Brunswick, d’où l’arme britannique tire son nom. Le fusil Brunswick était plus précis à grande distance que le Baker, mais plus difficile à charger. Introduite en 1838, il s’agit de la première arme à percussion utilisée par l’armée britannique. La platine à percussion fonctionne grâce à une capsule de cuivre contenant du fulminate de mercure qui produit une étincelle et permet le tir. Elle permet de tirer sous la pluie, ce qui est parfois difficile avec les fusils à silex. Sur la photographie, on peut voir le fusil muni de son épée-baïonnette fixée à la bouche. Grâce à sa longue lame, ce type de baïonnette offre au carabinier la même portée qu’un homme qui utilise un mousquet et une baïonnette normale.