Les guerres Napoléoniennes et la guerre de 1812

Les Américains à l'assaut du Haut-Canada

Échec du raid britannique sur Sackets Harbor

Pendant ce temps, à l'est du lac Ontario, l'arrivée à Kingston de sir James Lucas Yeo accompagné de marins de la Royal Navy permet à l'escadre britannique de reprendre le dessus. Disposant maintenant d'une certaine maîtrise navale, le gouverneur en chef Prévost prend le commandement d'un raid contre Sackets Harbor, principale base navale américaine sur le lac. L'attaque est déclenchée le 28 mai par une colonne de 750 hommes débarqués des navires du commodore Yeo. La place n'est défendue que par 400 hommes de l'armée régulière et par 500 miliciens accourus pour les aider, qui sont sous les ordres d'un jeune et brillant général de la milice new-yorkaise : Jacob Brown. Durant deux jours, celui-ci aiguillonne ses hommes et parvient à résister aux assauts. Les pertes britanniques sont importantes : 47 morts et 1954 blessés, contre 41 tués et 85 blessés chez les Américains. La conduite de Brown lui vaut un brevet de général de brigade dans l'armée régulière.