Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Forces armées > Force aérienne

Type de Ressource > Image

Chasseur Supermarine Spitfire L.F. Mk. IX avec les marques de l'Escadron 421, Aviation royale du Canada

Type: Image

Le Spitfire Mk. IX fut la troisième génération du chasseur célèbre Supermarine et le dernier d'être équipé avec le moteur Rolls-Royce Merlin. Le L.F. Mk IX fut plus performant à basse altitude -- notez les ailes coupées dans cette photographie de cet exemple parmi la collection du Musée de l'aviation du Canada. L'aéronef porte les lettres « AU » de l'Escadron 421, surnommé « Red Indian », ARC. L'Escadron 421 était un des escadrons postés en Europe. (Ministère de la Défense nationale du Canada, PCN-5234)

Site: Défense Nationale

Dakotas survolant la Hollande, d'Aba Bayefsky

Type: Image

On y trouve une reproduction de l'aquarelle intitulée « Dakotas survolant la Hollande», peint par Aba Bayefsky en 1945.

Site: Musée canadien de la guerre

Planeurs Horsa montant sur la piste périphérique

Type: Image

On y trouve une reproduction électronique de la peinture en gouache sur papier «Planeurs Horsa montant sur la piste périphérique», créée par Aba Bayefsky en 1946.

Site: Musée canadien de la guerre

Bombardier Bristol Bolingbroke IVT

Type: Image

Ce bimoteur était une version canadienne du bombardier léger britannique Bristol Blenheim. Le nom de Bolingbrooke fut donné à la version du Blenheim Mk. IV construite au Canada. Plus de 600 furent produits par l’avionnerie Fairchild à Longueuil, au Québec, à compter de 1939. Le Bolingbrooke fut le premier avion moderne fait en aluminium construit au Canada mais, avant même que le premier exemplaire prit son envol, il était déjà déclassé. On s’en servit néanmoins, faute de mieux. En juillet 1942, un Bollingbrooke contribua à couler un sous-marin japonais au large des côtes de la Colombie-Britannique. La photo montre un Bollingbroke Mk IVT dans la collection du Musée canadien de l’aviation. 457 MK IVT furent construits et utilisés pour l’entraînement des navigateurs et des artilleurs. (Ministère de la Défense nationale du Canada, PCN-5234)

Site: Défense Nationale

Base de l'ARC de Topcliffe, d'Aba Bayefsky

Type: Image

On y trouve une reproduction de la peinture en gouache sur papier intitulée «Base de l'ARC de Topcliffe», peint par Aba Bayefsky en 1945.

Site: Musée canadien de la guerre

Lieutenant, Aviation canadienne, 1920-1924

Type: Image

Lorsque l'Aviation canadienne a été autorisée en février 1920, le personnel a adopté l'uniforme bleu foncé illustré dans cette peinture d'un pilote ayant le grade de lieutenant. On identifiait les grades selon le système traditionnel de couronnes et étoiles de l'armée et les pilotes portaient des ailes sur le côté gauche de leurs uniformes. Le roi George V a accordé la désignation Aviation royale canadienne (Royal Canadian Air Force) en 1923. Quand le service est devenu une partie permanente du Ministère de la défense nationale l'année suivante, ils ont adopté l'uniforme bleu pâle de leur homologue britannique. Reconstitution de Ron Volstad. (Ministère de la Défense nationale du Canada)

Site: Défense Nationale

Transport aérien de troupes vers la France, d'Aba Bayefsky

Type: Image

On y trouve une image du dessin en fusain et encre, «Transport aérien de troupes vers la France», créé par Aba Bayefsky en 1945.

Site: Musée canadien de la guerre

Hydravion Vickers Vedette, Aviation royale du Canada, vers la fin des années 1920

Type: Image

Cet hydravion fut le premier aéronef commercial construit selon des spécifications canadiennes afin d’affronter les conditions propres au pays. L’Aviation royale du Canada avait besoin d’un avion pouvant faire des relevés topographiques et la surveillance des incendies de forêt. L’avionnerie Canadian Vickers de Montréal proposa le Vedette de conception britannique avec quelques ajustements pour le Canada et l’ARC fit l’acquisition de 44 hydravions qui entrèrent en service en 1925. Ces engins furent très utilisés dans les régions sauvages du pays, assurant les communications avec les petites communautés isolées et faisant des levés aérophotogrammétriques pour la préparation des cartes de la Commission géologique du Canada. Une réplique de cet hydravion est en montre au Western Canada Aviation Museum. (Photographie du Ministère de la Défense nationale)

Site: Défense Nationale

Avion de reconnaissance Westland Lysander IIIa

Type: Image

Le solide avion Westland Lysander fut conçu pour accomplir des reconnaissances à basse altitude et guider le tir des artilleurs. Il était capable de décoller et d’atterrir sur des petites pistes. Bien qu’il prit son envol en 1936, le Lysander était déclassé quand la guerre se déclara trois ans plus tard. Entre-temps, on commença à fabriquer des Lysander II sous licence au Canada en 1938 à Malton (sur le site de l’actuel aéroport international Pearson à Toronto). La première escadrille de l’Aviation royale du Canada envoyée en Grande-Bretagne au début de 1940 en était équipée. Les Lysander IIIa produits plus tard — tels que celui illustré et conservé au Musée canadien de l’aviation — étaient surtout utilisés pour tirer des cibles pour l’entraînement de l’artillerie anti-aérienne. (Ministère de la Défense nationale du Canada, PCN-5244)

Site: Défense Nationale

Halifax atterrissant sur la piste, d'Aba Bayefsky

Type: Image

Une reproduction électronique de l'oeuvre en gouache sur papier, «Halifax atterissant sur la piste», peint par Aba Bayefsky en 1945.

Site: Musée canadien de la guerre