Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Forces armées > Force navale et marine marchande

Date > 1900

Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier : La fin d'un règne

Type: Document

Pendant 15 ans, la tendance aux compromis permet à Wilfrid Laurier de demeurer à la tête du pays. Ce penchant lui vaut le surnom de « grand conciliateur » . Mais en 1911, ce talent n'est plus suffisant pour gagner les élections.

Site: Parcs Canada

Commémoration - Bataille du golfe du Saint-Laurent

Type: Document

Nombre de victimes de la bataille du golfe du Saint-Laurent n'ont pas de sépulture connue. Des deux côtés de l'Atlantique, les monuments commémoratifs de la Commonwealth War Graves Commission perpétuent le souvenir de ces victimes et celui du sacrifice qu'elles ont consenti. Ce site web donne un compte-rendu de ces monuments et décorations.

Site: Anciens Combattants Canada

Bataille du golfe du Saint-Laurent (1942-1944)

Type: Document

Table des matières offrant des hyperliens à divers sujets concernant la bataille du golfe du Saint-Laurent, durant la Seconde Guerre mondiale.

Site: Anciens Combattants Canada

Derniers affrontements sérieux - Bataille du golfe du Saint-Laurent

Type: Document

Décidés à obtenir les mêmes succès qu'en 1942, les U-boot revinrent en 1944 dans le golfe du Saint-Laurent, qui avait été rouvert aux navires transatlantiques. À ce moment-là, la Marine royale du Canada était devenue plus habile à la guerre anti-sous-marine et avait grandement amélioré ses méthodes de protection des convois. L'aéronavale était également plus efficace. Les U-boot revenaient cependant avec un avantage qui pouvait se montrer fatal : le schnorchel, ce tube qu'on venait d'inventer et qui permettait aux sous-marins de recharger leurs batteries en plongée.

Site: Anciens Combattants Canada

Le Canada et la Deuxième Guerre mondiale - Le Canada le jour J. 1944

Type: Document

Les forces alliées envahirent l’Europe occidentale le 6 juin 1944, le long d’un front de 80 kilomètres en Normandie, en France. Sur les près de 150 000 soldats alliés débarqués ou parachutés dans la zone d’invasion, 14 000 étaient canadiens.

Site: Musée canadien de la guerre

La Deuxième Guerre mondiale - Le capitaine de vaisseau Joseph Alfred Heenan

Type: DocumentImage

Joseph Alfred Heenan servit dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale et dans la Marine royale du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Son plus grand défi s'avéra en 1942-1943 lorsque des sous-marins allemands s'aventurèrent dans les eaux canadiennes, dont le fleuve Saint-Laurent. On y trouve des photographies de son uniforme et ses médailles.

Site: Musée canadien de la guerre

Batterie de Belmont à Fort Rodd Hill, Colombie-Britannique

Type: Image

Construit en 1898-1900 afin de protéger la base de la Royal Navy (et plus tard de la Marine royale du Canada) sur le Pacifique, cette batterie a été restaurée selon son apparence de la Deuxième guerre mondiale. (Parcs Canada)

Site: Défense Nationale

Retour des trois navires à Halifax

Type: Film et vidéo

Les trois navires canadiens en mission dans le golfe Persique depuis huit mois sont de retour au port d'Halifax.

Site: Société Radio-Canada

Officier, Marine royale du Canada, 1940-1945

Type: Image

Avec son duffel-coat et les jumelles en main, cet officier porte la tenue pour prendre le quart. On ne peut pas savoir son grade car tous les insignes son couverts, ni si il fait partie de la Marine royale du Canada ou de la Réserve des Volontaires de la Marine royale canadienne. Reconstitution de Ron Volstad. (Ministère de la Défense nationale du Canada)

Site: Défense Nationale

Perte la plus spectaculaire - Bataille du golfe du Saint-Laurent

Type: Document

La dernière perte de la saison 1942 fut la plus grande et peut-être la plus tragique de toutes. Il s'agit du traversier Caribou, qui faisait la liaison entre Sydney et Port aux Basques et qui fut coulé par le U-69 dans le détroit de Cabot, aux petites heures du matin, le 14 octobre 1942. Plus que tout autre évènement, la perte du Caribou montre à tous les Canadiens leur vulnérabilité aux attaques côtières et les convainquit que la guerre ne se confinait pas au théâtre européen.

Site: Anciens Combattants Canada