Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Forces armées > Commandement et administration militaires

Organisation > Musée canadien de la guerre

Le major Arthur L. ("Gat") Howard (1846-1901) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Le major Arthur L. (Gat) Howard accepta le poste d’officier de mitrailleuse du 1st Canadian Mounted Rifles qui deviendra le Royal Canadian Dragoons. Il engagea les Boers pendant la guerre sud-africaine. En décembre 1900, plutôt que de revenir au Canada , il met sur pied le Canadian Scouts, dont il prend le commandement.

Site: Musée canadien de la guerre

Forces Armées Canadiennes: Le Programme D'Entraînement Aérien du Commonwealth Britannique (PEACB)

Type: DocumentImage

Au cours de la Second Guerre mondiale le Canada a entreprit la formation de pilotes et membres d’équipages pour l’effort de guerre allié dans le cadre du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth. Le PEACP était une entente signée en décembre 1939 par le Canada, la Grande-Bretagne, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Site: Musée canadien de la guerre

Le lieutenant-colonel Thomas D.B. Evans (1860- 1908) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Sous la conduite du lieutenant-colonel T.D.B. Evans, le Canadian Mounted Rifles s’acquitte bien de sa tâche lors de plusieurs engagements y compris l’enlèvement d’une colline clé à Leliefontein le 7 novembre 1900, ce qui a empêché les Boers de prendre au piège une force britannique.

Site: Musée canadien de la guerre

Le Canada dans l'Empire - Réforme militaire. 1903-1914

Type: Document

En 1904, Ottawa entreprit de moderniser la milice, remplaçant par un Canadien l’officier général commandant britannique. Les dépenses militaires augmentèrent, l’entraînement de la milice s’accéléra et les effectifs autorisés de la Force permanente furent portés à 4000.

Site: Musée canadien de la guerre

Le lieutenant-colonel François-Louis Lessard (1860-1927) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Le lieutenant-colonel François-Louis Lessard alla en Afrique du Sud au sein du groupe d’officies canadiens qui sont attachés à l’Armée britannique afin de se familiariser avec les dernières évolutions quant à la manière de faire la guerre. En 1900, le gouvernement canadien l’a désigné pour commander le 1st Battalion, Canadian Mounted Rifles. Plus tard, cette unité prit le nom de Royal Canadian Dragoons.

Site: Musée canadien de la guerre

Le lieutenant-colonel William D. Otter (1843-1929) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Le lieutenant-colonel William D. Otter fut le premier officier né au Canada à commander les militaries de ce pays. À titre de commandant du 2nd Battalion, Royal Canadian Regiment of Infantry en Afrique du Sud, son approche intransigeante du métier des armes le met en conflit avec ses officiers et hommes à la discipline moins rigoureuse ; mais son «professionnalisme austère» bien qu’impopulaire auprès des hommes, donne des résultats.

Site: Musée canadien de la guerre

Le lieutenant-colonel Samuel B. Steele (1849-1919) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Le commissaire de la Police à cheval du Nord-Ouest recommande Steele en disant de lui qu’il est « le meilleur Canadien » pour diriger une unité en Afrique du Sud. En 1899, Steele est mis à la tête du Strathcona’s Horse. Tôt en 1901, Steele revient au Canada avec ses hommes pour aussitôt repartir en Afrique du Sud où, jusqu’en 1906, il commande une divisions de la South African Constabulary. Pendant la Première Guerre mondiale, il commande des formations canadiennes en Angleterre.

Site: Musée canadien de la guerre

Le lieutenant-colonel Charles W. Drury (1856-1913) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Grâce à ses nombreuses innovations, Charles W. Drury est reconnu comme le « père de l’artillerie de campagne monderne du Canada ». Il accompagna le premier contingent afin d’étudier les développements qu’apportera la guerre sud-africaine.

Site: Musée canadien de la guerre

Le général Sir William Dillon Otter (1843-1929)

Type: DocumentImage

En 1908, sir William Dillon Otter fut le premier Canadien à servir à titre de chef de l'état-major général, un poste qui, jusque-là, avait été occupé par des officiers britanniques. Ce document comprend des photographies de ses médailles, son portrait et son uniforme.

Site: Musée canadien de la guerre