Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Forces armées > Commandement et administration militaires

Date > 1800

Le major Arthur L. ("Gat") Howard (1846-1901) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Le major Arthur L. (Gat) Howard accepta le poste d’officier de mitrailleuse du 1st Canadian Mounted Rifles qui deviendra le Royal Canadian Dragoons. Il engagea les Boers pendant la guerre sud-africaine. En décembre 1900, plutôt que de revenir au Canada , il met sur pied le Canadian Scouts, dont il prend le commandement.

Site: Musée canadien de la guerre

Une attaque longtemps attendue

Type: Document

À l'automne de 1813, les Américains déclenchent finalement leur attaque longtemps retardée sur Montréal. L'invasion est menée par une colonne qui descend le Saint-Laurent vers l'est, tandis qu'une autre remonte la vallée de la Châteauguay depuis le sud. Six mille défenseurs font face à 14 000 envahisseurs.

Site: Défense Nationale

Le retrait des troupes britanniques du Canada

Type: Document

En 1871, les dernières troupes britanniques quittent le Canada, à l'exception d'un régiment défendant la base d'Halifax de la Marine royale britannique. Jusqu'au dernier moment, les politiciens canadiens refusent de croire à ce qui se produit. Devant l'absence d'autre solution, ils se résignent à créer les premières unités régulières de l'armée canadienne.

Site: Défense Nationale

Avancée à l'ouest du général Hull

Type: Document

À la surprise des Britanniques, la première attaque américaine de 1812 se déroule loin à l'ouest de Detroit. Une armée commandée par un officier américain sans expérience (général Hull, gouverneur du Michigan) franchit la frontière et prend la ville de Sandwich (Haut-Canada) en juillet 1812.

Site: Défense Nationale

Une milice unifiée

Type: Document

Lorsque les colonies du Canada, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse se fédèrent pour former le Dominion du Canada en 1867, leurs milices sont également unifiées. La nouvelle Loi de la Milice de 1868 prend le pas sur les lois précédentes des anciennes colonies.

Site: Défense Nationale

Les Canadiens forcés de défendre le Canada

Type: Document

En 1868, des politiciens canadiens envoyés à Londres pour négocier les questions de défense ont une surprise de taille. En effet, la Grande-Bretagne ne veut plus assumer les coûts liés à la sécurité du Canada et se prépare à rapatrier la garnison britannique, à l'exception des troupes qui défendent la base navale d'Halifax.

Site: Défense Nationale

La loyauté douteuse de la milice du Haut-Canada

Type: Document

En 1812, la loyauté de la milice du Haut-Canada préoccupe les autorités, car la plupart des hommes ont émigré depuis peu des États-Unis. Pour régler ce problème, les Britanniques créent des « compagnies de flanc » de volontaires, les seuls à être armés, dans chaque bataillon de miliciens.

Site: Défense Nationale

La guerre reprend

Type: Document

Après une trêve de 14 mois, en 1803, la guerre éclate de nouveau entre la Grande-Bretagne et la France. En Amérique du Nord, on lève des troupes, mais il s'agit cette fois-ci de régiments « territoriaux » pleinement intégrés à l'armée britannique et appelés à servir uniquement en Amérique du Nord.

Site: Défense Nationale

Une armée pour le Bas-Canada

Type: Document

En 1812, devant la menace de guerre, les autorités britanniques lèvent une petite armée au Bas-Canada. Des volontaires de l'infanterie légère, le célèbre Régiment des voltigeurs canadiens, sont appuyés par quatre bataillons de conscrits de la milice d'élite du Bas-Canada.

Site: Défense Nationale

Le lieutenant-colonel Thomas D.B. Evans (1860- 1908) - La guerre sud-africaine

Type: Document

Sous la conduite du lieutenant-colonel T.D.B. Evans, le Canadian Mounted Rifles s’acquitte bien de sa tâche lors de plusieurs engagements y compris l’enlèvement d’une colline clé à Leliefontein le 7 novembre 1900, ce qui a empêché les Boers de prendre au piège une force britannique.

Site: Musée canadien de la guerre