Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Forces armées > Cérémonies militaires et distinctions

Date > 1600

Au son du tambour

Type: Document

Les villes fortifiées comme Québec, Montréal, Trois-Rivières et Louisbourg étaient toutes gouvernées par les militaires. Les vies des soldats français et des civils canadiens étaient régies par les différents battements de tambour de la garnison, de La Diane à l'aube à La Retraite au coucher du soleil.

Site: Défense Nationale

Le caractère de la milice

Type: Document

La participation de la population générale de la Nouvelle-France dans la milice devenait un lien important entre le gouvernement hiérarchique absolutiste et la population connue pour être fière et indépendante. Même si la participation était non volontaire, les hommes impliqués n'y voyaient pas de problème.

Site: Défense Nationale

La Salle revendique la Louisiane au nom de la France

Type: Image

Le 6 avril 1682, Robert Cavelier de La Salle participe à une cérémonie par laquelle il revendique la Louisiane au nom de la France, après avoir descendu le fleuve Mississippi jusqu'au golfe du Mexique. Malgré le cadre sauvage, la cérémonie s'est déroulée en grand apparat.

Site: Défense Nationale

Récompense et condamnation

Type: Document

Hertel de La Fresnière et Le Moyne furent reconnus pour leurs contributions.Cependant les tactiques de guerre canadiennes suscitèrent une réprobation de la part des officiers français de l'armée métropolitaine. On commenca à voir des changements à cette situation avec la guerre européenne au milieu du 18e siècle.

Site: Défense Nationale

Croix de Malte sculptée dans la pierre, marquée de l'année 1647

Type: Image

Lorsque le château Saint-Louis est construit à Québec, on sculpte cette croix de Malte dans une pierre portant la date 1647. Charles Huault de Montmagny est gouverneur à cette époque. Il est chevalier de l'ordre de Malte tout comme au moins l'un de ses officiers au Canada. Cette pierre, trouvée en 1784 au cours des travaux de rénovation de la résidence du gouverneur, a fini par être intégrée à une entrée donnant sur une cour de l'hôtel Chateau Frontenac.

Site: Défense Nationale

Soldat, la garde du marquis de Tracy, 1665-1667

Type: Image

Cet homme d'armes est l'un des 17 gardes du corps chargés de la protection du marquis de Tracy lorsque ce dernier occupe la fonction de gouverneur général de Nouvelle-France, entre 1665 et 1667. Par décret spécial du Roi, la garde de Tracy porte des tabards semblables à ceux des mousquetaires de la Garde du Roi. Ils sont bleus, doublés de rouge et décorés de croix et de bordures blanches. C'est le costume qui a été rendu célèbre par les romans d'Alexandre Dumas, notamment « Les Trois Mousquetaires ». Reconstitution par Michel Pétard. (Ministère de la Défense nationale du Canada)

Site: Défense Nationale

Pierre Le Moyne D'iberville

Type: Document

Pierre Le Moyne d'Iberville (1661-1706), fils de Charles Le Moyne, fut sans aucun doute le plus célebre des soldats de la Nouvelle-France. Il fut à la tête de plusieurs expéditions expéditions terrestres et maritimes entre 1686 et 1706. Comme explorateur il fonda également le premier établissement permanent de la Louisiane.

Site: Défense Nationale

La garde du gouverneur général

Type: Document

Pendant la période où la Nouvelle-France était une colonie de la Couronne française, le gouverneur général avait l'autorisation d'avoir un petit groupe de gardes du corps comme il se faisait dans les provinces de France. Les hommes portaient souvent la livrée aux couleurs personnelles du gouverneur général comme uniforme.

Site: Défense Nationale

Nobles et roturiers

Type: Document

La noblesse française voulut interdire la position d'officier militaire aux hommes du peuple. Louis XIV favorisait les compétences avant tout mais sa succession changea d'avis graduellement. Les forces coloniales furent attirées par les officers non-nobles puisque la noblesse devait rester en France.

Site: Défense Nationale

Officier portant un drapeau régimentaire, régiment de Carignan-Salières en 1665

Type: Image

On voit sur les drapeux du régiment la livrée rouge et blue du prince de Carignan. L'uniforme régimentaire, de couleur brun, a des parements gris. Gravure éditée à l'occasion du 300e anniversaire de la fondation de Trois-Rivières, en 1934.

Site: Défense Nationale