Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Armes, équipements et fortifications

Date > 1700

Camp du 43rd Regiment of Foot pendant le siège de Fort Beauséjour, juin 1755

Type: Image

Les hommes du 43rd Regiment of Foot faisaient partie d'une imposante armée de 2 000 hommes sous la gouverne du lieutenant-colonel Robert Monkton, qui a pris le fort Beauséjour après un court siège pendant l'été de 1755. À gauche, on voit des hommes de la compagnie de grenadiers, que l'on peut distinguer grâce à leur bonnet pointu. Au centre se trouvent des soldats ordinaires qui portent le tricorne, tout comme la plupart des membres du régiment. Les jeunes hommes à droite sont des tambours et les couleurs de leur manteau sont inversées pour que l'on puisse facilement les distinguer lors des batailles; élément très important à l'époque parce que les battements de tambour servaient à donner les ordres. La présence de femmes et d'enfants semble peu appropriée dans un campement militaire, mais un petit nombre de familles de soldat suivaient chacun des régiments britanniques lors des campagnes. Reconstitution par Lewis Parker. (Parcs Canada)

Site: Défense Nationale

Offensive contre la vallée de l'Ohio

Type: Document

En 1755, fort d'une armée constituée autour de ses deux régiments de réguliers, le général Braddock lance une attaque sur la vallée de l'Ohio depuis la Virginie. L'expédition de 200 km vers le fort Duquesne est ralentie par la nécessaire construction de routes et de ponts pour faire avancer les troupes en terrain difficile.

Site: Défense Nationale

Canonnier, Royal Regiment of Artillery, 1751-1764

Type: Image

L'artilleur britannique porte le manteau bleu du Royal Regiment of Artillery. Les canonniers de la plupart des armées européennes portaient des vêtements foncés pour camoufler la saleté et les souillures causées par les canons dont l'agent propulseur était la poudre à canon. Les rubans jaunes ont été ajoutés à l'uniforme en 1750 et cet uniforme, tel qu'il est représenté, a été porté de 1751 à 1764. Reconstitution par Derek Fitzjames. (Parcs Canada)

Site: Défense Nationale

Fort espagnol à Nootka en 1793

Type: Image

Cette aquarelle produite par Sigismund Bacstrum est inspirée d'un croquis réalisé le 20 février 1793. On y voit le Presido à Nootka, ainsi que le drapeau espagnol rouge et jaune flottant au-dessus de la batterie, à gauche, et le campement des soldats, à droite. (Parcs Canada)

Site: Défense Nationale

Lieu historique national du Canada des Îles-Canso : Histoire

Type: Document

Les ruines de fortifications datant du XVIIIe siècle et les vestiges d'un poste de pêche colonial de la Nouvelle-Angleterre, rappels d'une collectivité prospère qui était autrefois le centre commercial de la Nouvelle-Écosse, se dressent sur l'île Grassy, une des Îles-Canso.

Site: Parcs Canada

Nouvelle-France, horizons nouveaux - Histoire d'une terre française en Amérique

Type: DocumentSon

La France est le premier État européen présent dans le golfe du Saint-Laurent dès le XVIe siècle, après la découverte des riches bancs de poissons de Terre-Neuve. Elle s’y établit en permanence à partir de 1604 et fonde un pays où se développe une culture propre. Ce portail donne accès à une exposition virtuelle ainsi qu’à une base de données contenant plus d’un million d’images.

Site: Bibliothèque et Archives Canada

De redoutables guerriers

Type: Document

Aux 18e et 19e siècles, les peuples de la côte Pacifique sont de farouches combattants. Leurs guerriers utilisent l'arc, la lance, le casse-tête et le poignard à lame d'os, et portent parfois une armure de bois. Ils préfèrent l'assaut en groupe, mais n'hésitent pas à recourir à la duplicité au cours de rencontres « amicales ».

Site: Défense Nationale

Britanniques au fort Chambly

Type: Document

Après la Conquête en 1760, les Britanniques s'installent au fort Chambly. Ce site web décrit le rôle du fort durant l'invasion du Canada par les Américains en 1775-1776, et encore durant la guerre de 1812.

Site: Parcs Canada

Lévis assiège Québec

Type: Document

En avril 1760, le général Lévis progresse vers Québec. Le général Murray, à la tête de la garnison britannique qui défend la ville, en expulse la population civile et fait raser les faubourgs qui cachent les fortifications. Pour empêcher les Français de s'installer à l'extérieur de la ville, Murray attaque le premier.

Site: Défense Nationale

Reddition du fort Beauséjour

Type: Document

Dès le début de la guerre en 1755, les Britanniques prennent l'offensive en Nouvelle-Écosse, où ils s'emparent des deux forts français installés sur l'isthme de Chignectou revendiqué par les deux belligérants. Le fort Beauséjour capitule le 17 juin après un bref siège, tandis que le fort Gaspareau est conquis peu de temps après sans coup férir.

Site: Défense Nationale