Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Armes, équipements et fortifications > Équipements, matériels et infrastructure

Organisation > Défense Nationale

Offensive contre la vallée de l'Ohio

Type: Document

En 1755, fort d'une armée constituée autour de ses deux régiments de réguliers, le général Braddock lance une attaque sur la vallée de l'Ohio depuis la Virginie. L'expédition de 200 km vers le fort Duquesne est ralentie par la nécessaire construction de routes et de ponts pour faire avancer les troupes en terrain difficile.

Site: Défense Nationale

Retrait américain et incendie des villes

Type: Document

Après la reconquête du lac Ontario par les Britanniques en décembre 1813, les Américains doivent déplacer des troupes pour protéger leurs chantiers navals de Sackets Harbor. Incapables de tenir le fort George, ils l'incendient ainsi que les villes voisines au milieu de l'hiver. Une unité de traîtres canadiens les aident à commettre cette infamie.

Site: Défense Nationale

Intérieur de la caserne de soldats à St. Andrews-by-the-Sea, Nouveau-Brunswick, 1854

Type: Image

Peinte par un officier britannique du 76th Regiment of Foot, cette aquarelle des années 1850 confirme que certaines casernes étaient toujours chauffées à l’aide des cheminées à foyer ouvert, malgré l’arrivée des poêles à bois dans les années 1840. L’homme au centre porte une capote militaire grise, tandis que les autres portent le manteau régimentaire rouge. À droite, on peut voir une série de lits de soldats, au-dessus desquels un espace de rangement était prévu pour le sac à dos, les vêtements et les attributs. (Bibliothèque et Archives Canada, C-008404)

Site: Défense Nationale

Chapître 3 - La première guerre mondiale 1914-1918

Type: Document

La Première guerre mondiale a stimulé le développement des nouvelles technologies tel que l'avancement des communications sur les champs de batailles. Cette ressource décrit les succès et les échecs de cette technologie et des changements que les Forces canadiennes ont apportés afin de les utiliser.

Site: Défense Nationale

L'évolution de l'artillerie au Canada

Type: Document

Le rôle et l'importance de l'artillerie pour l'Armée canadienne ont évolué au fil des améliorations de la technologie de l'artillerie. En 1871, les artilleurs canadiens commencent à utiliser les canons de 9 livres à chargement par la bouche et, en 1918, adoptent les canons de campagne de 18 livres et les obusiers de 60 livres.

Site: Défense Nationale

Au son du tambour

Type: Document

Les villes fortifiées comme Québec, Montréal, Trois-Rivières et Louisbourg étaient toutes gouvernées par les militaires. Les vies des soldats français et des civils canadiens étaient régies par les différents battements de tambour de la garnison, de La Diane à l'aube à La Retraite au coucher du soleil.

Site: Défense Nationale

Le bois d'œuvre canadien vital pour la Grande-Bretagne

Type: Document

En 1806, l'évolution de la situation en Europe rend l'accès au Canada vital pour la survie de la Grande-Bretagne. L'empereur Napoléon bloque l'accès à la mer Baltique, source traditionnelle du bois d'oeuvre qui sert à la construction des navires de la Marine royale britannique. Le Canada constitue donc la seule autre source de remplacement pour assurer la domination britannique sur les mers.

Site: Défense Nationale

Pour la Nouvelle-France, le vent tourne

Type: Document

En 1758, malgré leurs tentatives d'arrêter l'armée britannique du général Forbes, les Français n'arrivent pas à rester maîtres de la vallée de l'Ohio. Avant de battre en retraite, ils font sauter le fort Duquesne. Au début de l'été, l'armée américaine s'est emparée du fort Frontenac, sur le lac Ontario. Les appels à l'aide restent sans écho en France, où la situation empire.

Site: Défense Nationale

Normand (ou Viking) armé d'une hache, Xe siècle

Type: Image

Ce Normand (ou Viking) tient une hache de combat de style danois. Les Vikings sont également appelés « Normands » — les hommes du nord — par les Français vivant à l'époque de la grande noirceur. De nombreux Vikings s'établissent sur la côte nord-ouest de la France, dans ce qui deviendra la Normandie. Une grande partie des Français qui colonisent la Nouvelle-France au XVIIe siècle sont originaires de cette région, théâtre d'un débarquement de l'armée canadienne le 6 juin 1944. Gravure d'après Viollet-le-Duc, détail de la Tapisserie de Bayeux.

Site: Défense Nationale

Prise d'Oswego par le général Montcalm

Type: Document

En mai 1755, d'autres renforts provenant de l'armée métropolitaine française arrivent au Canada. Ils sont commandés par le fougueux marquis de Montcalm qui, dès son arrivée dans la colonie, dirige un siège à l'européenne réussi contre les forts britanniques qui défendent Oswego.

Site: Défense Nationale